Gabriela Bussmann et Jean Perret vivent à Genève. Ils dirigent Visions du Réel, Festival international de cinéma du Nyon (www.visionsdureel.ch). Lou est écolier, joue au ping-pong et suit des cours de danse classique et contemporaine.

Le temps et ses moments. L’espace et ses fenêtres. La nature et ses cultures. Le silence et ses mouvements.

Au Village nomade, Lou danse pour une musique que Barry Guy improvise sur sa contrebasse. La rencontre entre l’homme et l’enfant, faite d’une attention intense et réciproque, est un moment du 116e jour.

Gabriela trie des centaines (quelques milliers ?) de photographies, les identifie et les date. Elle en retient les fragments d’une histoire de famille. Ses moments du roman familial qui fonde l’identité.

Jean a proposé à Ayako un dialogue fait de photographies et de textes. Entre le Japon et la Suisse, ils rassemblent des moments de leur imaginaire pour un récit intime fait de paysages tout à la fois visibles et suggérés, invisibles et mystérieux.
  www.visionsdureel,ch